Interview

Réactivité, transparence et qualité : quelles solutions pour un partenariat réussi ? L’exemple de la société Christofle.

22. 05. 20 4 minutes
article témoignage

Depuis 1830, la Maison Christofle est une enseigne spécialisée en orfèvrerie de luxe. Son cœur de métier : les arts de la table, les objets de décoration et bijoux en argent massif.

Avec un chiffre d’affaires de 70 millions et une cinquantaine de pavillons (boutiques en propre) à travers le monde, Christofle est aujourd’hui partenaire régulier de Parcome pour ses sacs et packagings. Cette relation de confiance se traduit par la création et livraison de 100 000 sacs et 175 000 boîtes en moyenne sur l’année.

Malgré une collaboration réussie, les risques ne sont pas inexistants lors d’une commande. Comment les déjouer pour garantir transparence, qualité et réactivité chez son fournisseur et réussir son partenariat ? Explications de Stéphane Belledame, Responsable Achats chez Christofle.

Quelle sont les relations de Christofle avec son partenaire Parcome  ?

Christofle et Parcome travaillent ensemble depuis 12 ans, avec quelques périodes d’interruptions. À l’été 2019, Christofle a lancé un appel d’offres pour une commande bien particulière. Parcome faisait partie des deux finalistes. Il a fallu choisir non pas le moins disant, mais le mieux disant, car il nous fallait un partenaire fournisseur fiable, efficace et réactif.

Quel était l’enjeu de ce projet ?

Nous avons décidé il y a deux ans de réaliser une refonte visuelle de tous nos sacs, boîtes et écrins pour les rendre plus conformes à l’image de notre marque et de nos produits : le luxe. C’était donc un grand chamboulement pour notre entreprise avec un enjeu de revalorisation de nos packagings. Un projet important et assez complexe car il faut avouer que notre cahier des charges n’était pas clairement établi.

Quels sont les risques entre le client et son fournisseur pour ce type de commandes?

3 risques majeurs existent dans ce type de partenariat, qui amènent des points de tension et nuisent à la relation avec notre fournisseur. Des problèmes de communication, lorsque l’on a besoin de certaines informations urgemment et qu’elles n’arrivent pas, des retards de livraison sur lesquels on n’a aucun pouvoir et des défauts sur la qualité du produit fini. Il faut donc choisir un fournisseur capable de déjouer ces risques pour réussir sa collaboration et obtenir le meilleur du packaging !

Quelles ont été les problématiques rencontrées pour ce projet ?

Il a fallu beaucoup d’agilité à notre fournisseur pour répondre aux problématiques de notre projet. D’une part, le cahier des charges n’était pas très clair, beaucoup d’informations étaient transmises à l’oral, lors de points réguliers. D’autre part, les discussions et allers-retours furent nombreux entre le service marketing, le service achat et le fournisseur de packaging pour clarifier notre demande. Enfin, les boîtes produites par Parcome ont tellement plu à notre direction qu’au lieu de les sortir au 1er trimestre 2020, nous avons demandé en juillet une livraison pour novembre 2019 ! Il a donc fallu beaucoup de patience et de réactivité à Parcome pour remplir cet objectif ! 

Quelles solutions ont apporté les équipes de Parcome Paris pour y répondre et déjouer les risques de retard ou de défaut ?

Le gros point fort de Parcome, ce qui m’a d’ailleurs fait trancher en sa faveur dès le départ, c’est qu’il possède sa propre usine, en Chine. 
Cela lui confère une agilité et une efficacité qui n’ont pas d’égal avec les fournisseurs fonctionnant avec des usines tierces. Parcome Paris est capable de réagir dans l’urgence, d’ajuster son planning de production aux changements rapides d’une commande. Ça a été de la haute voltige pour eux ! D’autres fournisseurs n’auraient pas pu répondre à nos exigences, et c’est ce qui a fait la différence.
De plus, j’ai visité plusieurs fois cette usine chinoise avec un management à la française.  Cela m’a permis de rencontrer mes interlocuteurs directs, de communiquer plus facilement avec eux, et c’est surtout très rassurant !  Je ne pourrais pas travailler avec une entreprise dont je ne peux pas visiter l’usine, c’est un véritable gage de confiance.
Les critères primordiaux sont remplis grâce à cette usine en propre, et aux équipes françaises bien sûr : Une transparence totale, qui permet un partenariat de confiance sans défiance avec une communication très facile et agréable, des informations en direct de l’usine, une qualité liée à la rigueur des forces de production et une grande agilité face aux aléas d’une commande. C’était très agréable de travailler dans ces conditions !
Pour dire à quel point c’est primordial : Fin juillet 2019, dans le dernier round pour trouver un fournisseur, deux s’affrontaient : Parcome et un concurrent Le marché représentait 200 000 euros, et leurs budgets prévisionnels n’avaient que 500 euros d’écart ! Mais un seul avait une usine en propre, Parcome !

 

Avatar
Écrit par
Annabelle LIGER
Key Account Manager
Collaboration Produit / Qualité / Luxe
<  Retour aux articles